Attitudes réactionnelles nocives

Les reproches, les moqueries, les appels à la volonté

Ces attitudes qui orientent l'enfant vers l'effort de parole : l'effort pour mieux parler ou parler le mieux possible est paradoxalement ce qui pousse au bégaiement chronique.


Les conseils

Ces attitudes qui orientent l'enfant vers la prise en charge volontaire de l'exécution du détail de l'articulation et non plus vers une parole naturelle et spontanée.


La fausse-indifférence

Ne pas prêter attention aux accidents de parole, faire comme s'ils n'existaient pas, en attendant stoïquement que l'enfant ait terminé. Cette attitude, malheureusement souvent recommandée, conduit l'enfant à fabriquer sa phrase dans l'effort, sans relation avec le contexte, et sans prise en compte de son interlocuteur.


La rupture du contact visuel

Au moment d'un blocage, l'enfant baisse la tête dans son effort pour y arriver, et quand il regarde à nouveau son interlocuteur, celui-ci a souvent décroché ou choisi¬† de porter son attention ailleurs.

 

pdf Télécharger ce fichier au format PDF